Opération contre le piratage de télévision par satellite

Montréal, le jeudi 10 février 2005 - La Gendarmerie royale du Canada a mis au jour des activités illicites d’un groupe d’individus impliqués dans le piratage de signaux pour la télévision par satellite, ce qui constitue une infraction au Code criminel du Canada ainsi qu’à la Loi sur les radiocommunications. Cette opération policière baptisée « Projet Capituler » a été menée simultanément hier matin dans la région de Montréal et de Toronto.

Un total de sept perquisitions ont permis la saisie de logiciels, des cartes d’accès Bell Express Vu, d’ordinateurs et autres types d‘équipement servant à pirater des signaux de télévision par satellite. Le tout qui était vendu par Internet dans plusieurs pays étrangers est évalué à plusieurs centaines de milliers de dollars.

Les perquisitions ont également permis la saisie d’un véhicule de luxe et la découverte de transactions à l’étranger de plus de 300 000 $.

Dans le cadre de cette opération, amorcée en début de l’année 2004 et réalisée avec la collaboration d’Industrie Canada, quatre personnes ont été arrêtées et pourraient faire l’objet d’accusations. Elles devraient être appelées à comparaître par voie de sommation. L’enquête se poursuit et pourrait mener à d’autres arrestations.

La GRC rappelle qu’elle continuera de prendre les mesures nécessaires pour appliquer la loi en ciblant les activités commerciales illégales et le vol de télécommunications. Le vol de signaux satellitaires représente une perte évaluée à plus de 100 millions de dollars annuellement pour l’économie canadienne.

- 30 -

Renseignements :
Bureau des communications
(514) 939-8308