Opération contre le piratage de télévision par satellite à Drummondville

Drummondville, le vendredi 11 février 2005 - Pour une deuxième fois en l’espace de quelques jours, la Gendarmerie royale du Canada a mis au jour d’autres activités illicites de piratage de signaux de télévision par satellite, ce qui constitue une infraction au Code criminel du Canada ainsi qu’à la Loi sur les radiocommunications. Les enquêteurs de la GRC du Centre du Québec ont ainsi effectué deux perquisitions à Drummondville au cours desquelles ils ont saisi divers types d‘équipements servant à pirater des signaux de télévision par satellite et procédé à l’arrestation de trois individus de la région.

Ces opérations réalisées en collaboration avec Industrie Canada, Bell Canada sécurité et l’Association canadienne des distributeurs de films ont permis la découverte de décodeurs, de logiciels, des cartes d’accès Bell Express Vu et d’ordinateurs. Les perquisitions se sont déroulées dans un entrepôt de la région ainsi qu’à la résidence d’un des suspects.

L’analyse des disques durs trouvés sur les lieux des perquisitions pourrait relier d’autres individus à ce réseau ainsi que des clients.

La GRC rappelle qu’elle continuera de prendre les mesures nécessaires pour appliquer la loi en ciblant les activités commerciales illégales et le vol de télécommunications. Le vol de signaux satellitaires représente une perte évaluée à plus de 100 millions de dollars annuellement pour l’économie canadienne.

La GRC profite de l’occasion pour sensibiliser la population face à ce fléau et encourager les détaillants d’équipements électroniques et les consommateurs à s’abstenir de se livrer à ce type d’activité commerciale illégale.

-30-

Renseignements :
Guy Melançon, gendarme
Gendarmerie royale du Canada
(819) 472-1313