060313e.html

       

 

POUR PUBLICATION IMMÉDIATE

Le 13 mars 2006

 

MPAA, NATO, cmpda ET MPTAC LANCENT FIGHTFILMTHEFT.ORG POUR COMBATTRE LA REPRODUCTION ILLICITE DE FILMS EN SALLE À L'AIDE DE DISPOSITIFS DE TYPE CAMÉSCOPE

 

Un nouveau site Internet apprend aux employés de cinéma à reconnaître et à stopper les voleurs de films armés de caméras vidéo

 

Los Angeles – La Motion Picture Association of America, Inc. (MPAA), la National Association of Theatre Owners (NATO), l'Association canadienne des distributeurs de films (CMPDA) et les Associations des propriétaires de cinémas du Canada (MPTAC) ont lancé aujourd'hui le site FightFilmTheft.org, une nouvelle formation sur le piratage en salle pour employés de cinéma aux États-Unis et au Canada. Cette formation fournit aux employés des renseignements qui leur permettront de déceler et de prévenir l'enregistrement illicite de films dans les salles de cinéma. La reproduction illicite par le biais de caméscope est à l'origine de plus de 90 % du vol de films dans leur version originale. Les pirates qui utilisent des dispositifs de style caméscope vendent généralement leurs enregistrements à des laboratoires de duplication qui produisent illégalement des copies de DVD de films et les revendent dans la rue ou les téléchargent vers un serveur pour en permettre le téléchargement illégal par les internautes.

 

« Les employés de cinéma sont la première ligne de défense contre cette activité criminelle grandissante », a déclaré le président-directeur général de la MPAA Dan Glickman. « Nous sommes reconnaissants de leurs efforts dans la lutte au vol de films. »

 

« Le piratage par caméscope est un problème sérieux à l'échelle mondiale qui nuit non seulement aux producteurs de films et aux employés des cinémas, mais aussi aux consommateurs, qui se retrouvent avec des DVD contrefaits de piètre qualité », ajoute le président-directeur général de la NATO John Fithian. 

 

La formation sur le piratage en salle pour employés – FightFilmTheft.org –consiste en un tutoriel et un jeu-questionnaire sur les indices qui permettent de détecter le piratage en salle par caméscope. Les employés américains de cinéma qui remplissent le jeu-questionnaire sont admissibles au tirage trimestriel d'un prix de 300 $. Ils sont également admissibles au programme de récompense « Agissez ! » lancé conjointement par la MPAA et la NATO en septembre 2004 dans le cadre de la lutte au piratage par caméscope. Le programme « Agissez ! » offre une récompense de 500 $ aux employés de cinéma qui détectent ou préviennent un incident de vol de film en salle. Depuis septembre 2004, les employés des cinémas américains ont prévenu 60 incidents de vol de films par le biais de caméscope, et 30 d'entre eux se sont mérité une récompense. Une récompense de 500 $ est également offerte aux employés qui passent à l'action pour empêcher un vol de films au Canada.

 

« Le lancement de ce nouvel outil de formation aux États-Unis et au Canada s'inscrit dans la stratégie internationale de la MPA pour endiguer le piratage à sa source la plus commune », souligne John G. Malcolm, vice-président directeur de la MPAA et directeur des Opérations mondiales anti-piratage (Worldwide Anti-Piracy Operations). « Que les pirates se le tiennent pour dit ! Nous nous préparons à former des partenariats avec nos collègues propriétaires de cinémas afin d'élaborer des programmes du même genre au Royaume-Uni, en Allemagne et au Mexique dans les prochaines semaines et les prochains mois. »

 

Aux États-Unis, 38 États et le District de Colombia disposent déjà de lois contre l'utilisation en salle de dispositifs de type caméscope qui permettent aux autorités des États et aux autorités locales de mettre en arrestation et de poursuivre les pirates. En 2005, le Congrès a adopté le Family Entertainment and Copyright Act, signé par le président américain, une loi qui fait de l'utilisation d'une caméra vidéo en salle de cinéma une infraction de nature criminelle au fédéral et établit de nouvelles amendes pour la reproduction par caméscope de films qui n'ont pas encore été lancés dans le commerce. Les contrevenants trouvés coupables d'une première infraction sont passibles de jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 250 000 $ d'amende. La MPA exerce des pressions afin d'amener d'autres pays à adopter une loi semblable. 

 

« Les studios et les propriétaires de cinémas visent le but commun de protéger les films que nous aimons, et cette formation en ligne fournira aux employés de cinéma un moyen facilement accessible d'enrayer le piratage par caméscope sur le lieu de leur travail », affirme le président de la CMPDA Doug Frith.

 

La directrice exécutive de la MPTAC Adina Lebo ajoute : « Le piratage de films est l'un des plus grands défis auxquels sont présentement confrontés les exploitants. La formation "FightFilmTheft.org" fournira aux employés de nos cinémas les renseignements et les outils qu'il leur faut pour intervenir efficacement sur la première ligne. » 

 

Pour plus de renseignements sur la formation sur le piratage en salle pour employés, visitezr le site multilingue www.fightfilmtheft.org. 

 

# # #


Pour plus d'information, contacter :

MPAA  Los Angeles
Kori Bernards or Michelle Greeno
(818) 995-6600
CMPDA
Serge Corriveau
1-800-363-9166
MPAA Washington, D.C.
John Feehery or Gayle Osterberg
(202) 294-1966
MPTAC
Adino Lebo
(416) 969-7057                                 
NATO
John Fithian or Kendrick Macdowell
(202) 962-0054


Les faits sur le piratage par caméscope

 

La MPAA et ses compagnies membres sont engagées à endiguer la vague du piratage. L'une de nos stratégies les plus efficaces est celle de l'endiguement du phénomène à la source même—c'est-à-dire au niveau de la reproduction en salle à l'aide de dispositifs de type caméscope.

 

Joints à une résolution rapide des affaires criminelles devant les tribunaux, ces efforts dans le domaine de l'application de la loi sont un composant essentiel de notre démarche générale pour éliminer ce fléau qui envahit l'industrie du divertissement.

 

Les mesures présentement en place pour réduire l'activité illicite du piratage par caméscope sont notamment les suivantes :   

 

 

 

 

 

 

POUR PLUS D'INFORMATION, VISITEZ: www.mpaa.org et www.respectcopyrights.org

POUR NOUS JOINDRE :


Courriel                                              hotline@mpaa.org 


États-Unis                                          1-800-371-9884 (pour rapporter des incidents de piratage par caméscope)

                        1-800-NO-COPYS (tout sauf le caméscope)

                                                 

Canada                                              1-800-371-9884 (pour rapporter des incidents de piratage par caméscope)

                                                            1-800-363-9166

 

Europe, Moyen-Orient, Afrique        322-778-2711 (bureau de Bruxelles de la MPA)

 

Asie-Pacifique                                  +65-6253-1033

 

Amérique latine                                 +52-55-5566-4459

 

MPAA – Affaires publiques             818-995-6600 (Encino) ou 202-293-1966 (D.C.)

 

 

 

À propos de la MPAA

La Motion Picture Association of America (MPAA) agit à titre de porte-parole et de défenseur des industries américaines du cinéma, de la vidéo à domicile et de la télévision depuis ses bureaux de Los Angeles et de Washington. Elle regroupe les compagnies Buena Vista Pictures Distribution, Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc., Paramount Pictures, Sony Pictures Entertainment Inc., Twentieth Century Fox Film Corporation, Universal City Studios LLP et Warner Bros. Entertainment Inc.