L’ACDF FÉLICITE LE GOUVERNEMENT CANADIEN POUR LE DÉPOT D’UN PROJET DE LOI VISANT À INTERDIRE L’ENREGISTREMENT PAR CAMÉSCOPE DANS LES SALLE DE CINÉMA

MONTRÉAL (QUÉBEC), le 31 mai 2007 -- L’Association canadienne des distributeurs de films (ACDF) félicite le gouvernement du Canada qui a annoncé le dépot d’un projet de loi visant à criminaliser l’enregistrement des films dans les salles de cinéma canadiens.
 
L’annonce d’une modification au Code criminel du Canada, qui serait déposée à la Chambre des communes vendredi, indique clairement que le gouvernement reconnaît les conséquences dévastatrices de l’enregistrement par caméscope sur  l’ensemble de l’industrie du cinéma. Appuyé par des exploitants de salles de cinéma du pays ainsi que par les compagnies de films canadiennes, l’ACDF était vivement en faveur d’une nouvelle loi anti-caméscope.
 
« Nous félicitons l’honorable Beverley J. Oda, ministre du Patrimoine canadien, l’honorable Robert Douglas Nicholson, ministre de la Justice et l’honorable Maxime Bernier, ministre de l’Industrie, qui ont pris des mesures  pour lutter contre la menace la plus importante pour notre industrie, a déclaré Doug Frith, président de l’Association canadienne des distributeurs de films. « Nous attendons maintenant le dépôt de la loi vendredi.  Notre pays disposera enfin d’une loi qui découragera les criminels qui volent les films en captant les images directement de l’écran. »  
 
Le piratage de film, que ce soit sur DVD ou par Internet, commence par un vol de film. Actuellement, les plus récents films sont enregistrés par caméscopes dans les cinémas. Les films ainsi enregistrés sont à la source d’une avalanche d’exemplaires illégaux vendus dans les marchés aux puces du monde entier et distribués en format numérique sur Internet et sur DVD.  
 
L’Association canadienne des distributeurs de films
L’ACDF se fait le porte-parole des principaux studios de la Motion Picture Association of America (MPAA), dont les divisions de distribution,  de télé à la carte, des émissions de télévision passant aux heures de grande écoute, ainsi que des DVD au Canada. Ses membres incluent Buena Vista Pictures Distribution, Paramount Pictures, Sony Pictures Entertainment Inc., Twentieth Century Fox Film Corporation, Universal City Studios LLLP et Warner Bros. Entertainment Inc.

Le piratage de films
Une étude complète des conséquences du piratage sur l’industrie du film trace le portrait suivant :  Les pertes dues au piratage par Internet en 2005 sont estimées mondialement à 6,1 milliards $ US.
 
Le Canada est une source importante et grandissante de films enregistrés par caméscopes. En 2006, les caméscopes canadiens ont été à la source de quelque 20 à 25 % des films des sociétés membres de l’ACDF. Par la suite, ces films sont distribués par Internet et/ou enregistrés en format DVD et mis en vente illégalement partout le monde.
 
Pour de plus amples renseignements sur l’ACDF, visiter le site à www.cmpda.org.
Pour de plus amples renseignements sur la MPAA et ses activités internationales, visiter le site à www.mpaa.org.